Confidences érotiques avec Marie Léa Kinka, ex-stripteaseuse.

👋 Salut Léa, merci d’avoir répondu présente à cette entrevue lesjoliesfesses. On se met en condition pour mieux te lire …

Je te propose de commencer avec 3 mots, qui te définissent.

Simplicité
Honneteté
Pragmatisme

On te connait surtout en tant qu’actrice porno, tu nous racontes un peu ton parcours ?

J’ai commencé par en tant que camgirl en 2017.

J’ai gagné en 2018 le EroAward “Best West European Model ” pour mes shows live mais j’ai toujours travaillé dans cette industrie.

Je fus strip-teaseuse de 1996 à 2006 (l’année où j’ai eu mon accident qui m’a rendu paraplégique & qui fait que je suis en fauteuil roulant depuis).

Fin janvier 2019, Mat Hadix (producteur de film X) me contacte pour me proposer un premier rôle.

Début février de cette même année, nous tournons le film, avec au casting Julie Holly & Pascal Saint James dont le titre est “MOI LÉA, ACTRICE PAS COMME LES AUTRES” que l’on peut télécharger via la plateforme dorcelvision.com.

eroAward 2019 Marie Léa Kinka
Ero Award 2019 Marie Léa Kinka

Premier rôle pour lequel j’ai d’ailleur remporté le EroAward 2019 “Best New Porn Female”.

On pourra aussi me retrouver dans un long-métrage qui sera diffusé en septembre prochain sûr Canal +.

J’imagine que tu entretiens ton corps au quotidien, comment en prends-tu soin ? Selon toi quel serait ton atout physique ?

Oui, bien-sûr mais comme dit plus haut, étant paraplégique, j’ai déjà, de toute façon, un protocole très stricte concernant l’hygiène de vie au quotidien (je n’ai le droit de boire que de l’eau plate et elle est quantifiée (je n’ai pas le droit de dépasser 1,2 L par jour). Ce n’est pas une blague.

^^ Je dois me nourrir toutes les 3 heures (étant hypoglycémique). Je mange vraiment le strict minimum concernant les glucides (n’ayant pas la possibilité de me dépenser physiquement comme une valide & donc ne pouvant les éliminer facilement).

Proscription de tout ce qui est alcool et drogue, bien évidemment …
Le seul “écart” que je m’autorise de temps en temps est un Coca 0 ou light .
Mon atout physique, sans hésitation c’est ma poitrine .

Tu as d’autres activités en parallèle ? Dis-nous en plus.

En parallèle de mon activité d’actrice ou en complément serait plus juste, je serai présente sur la tournée des Salons de l’Érotisme Kamatour la saison prochaine.

J’ai par-contre cessé mon activité en tant que Camgirl.

Une journée type dans le quotidien de Marie Léa Kinka ? De l’aurore au crépuscule, on veut des petits détails croustillants !

Wow … Etant une grande solitaire, je partage ma vie avec mon chien Gucci. Je suis célibataire par choix et donc compte bien le rester ! 😉

Ma journée commence tôt (environ vers 5 heure). Elle est ponctuée par mes soins infirmiers et les contraintes liées à mon handicap qui sont assez lourdes puisque je suis handicapée physiquement à plus de 95%, les promenades quotidiennes avec Gucci et depuis quelque-temps déjà, la gestion de mes réseaux sociaux car ils ont pris une ampleur que je n’aurais jamais imaginé au depart !

Marie Léa Kinka actrice
Actrice Marie Léa Kinka

Sans oublié … La masturbation (7 fois par jour en moyenne) si absence de rapports sexuels. Plus encore parfois (surtout en ce moment puisque nous sommes en confinement) !

Je dors très tôt en général (à 21 heure maximum).

Te souviens-tu de ta première fois en tant qu’actrice porno ? Tu nous racontes ?

Oh que oui . Ce fût une aventure humaine qui restera gravée en moi , pour sûr !

J’etais littéralement tétanisée ! J’ai été traitée comme une princesse car Mat Hadix a vraiment tout fait pour que tout se passe de façon idéale (appartement/lieu de tournage adapté aux PMR où j’avais carrément ma suite privée (chambre + SDB + toilettes).

Marie Léa Kinka actrice et paraplégique

Il y avait toujours quelqu’un de disponible au cas où j’ai besoin d’aide ou de quelque-chose. Équipe technique & maquilleuse professionnelles étaient présentes, casting au top. Je ne pouvais rêvez mieux pour un premier tournage !

Un grand merci à toi, Mat pour tout cela mais aussi pour m’avoir donné ma chance !

Si tu avais un combat pour lequel tu souhaites t’engager, quel serait-il ?

Je suis engagée dans un combat qui est celui du reste de ma vie : le validisme (forme de discrimination envers les personnes en situation de handicap).

Le mot de la fin, si tu veux ajouter d’autres infos te concernant.

J’essaie de faire passer un message , de façon globale notamment à travers mes réseaux sociaux et mon parcours atypique qui est que si un jour quelqu’un a un accident et se retrouve ensuite en situation de handicap (je rappelle que personne n’est à l’abri !), la vie n’est pas terminée et qu’elle ne sera pas moins belle (différente serait plus adéquate) et surtout *** TOUJOURS CROIRE EN SES RÊVES *** et s’y accrocher quel qu’en soit le prix car les refus et embûches seront nombreux mais ça en vaut la peine ! 😉